degsuter

Déguster le chocolat peut être une activité très sérieuse, mais avant tout nous vous recommandons de vous faire plaisir.

 

 

  • Le lieu : choisissez un lieu calme, tempéré, pas trop éclairé où vous pourrez aisément vous concentrer.
  • Le moment : chaque personne à un moment privilégié pour déguster. Cela peut être le matin, en milieu de matinée ou encore l’après-midi. Assurez-vous simplement que votre palais soit en condition et que vous ne soyez ni à jeun ni après un repas. Pour rincer votre palais, avant et pendant votre dégustation, nous vous recommandons un thé vert. Attention de ne pas boire trop chaud ce qui pourrait altérer vos sensations. La chaleur dissout le gras contenu dans le chocolat et contribue à nettoyer votre palais.

 

 

 

  • La dégustation :

Etape 1

18464654

Effectuer une première analyse visuelle du chocolat. Quel est son aspect général ? Sa couleur ? Sa brillance ?

Etape 2

38464654

Sentir le chocolat. Au nez vous devez ressentir les premières sensations aromatiques. Cette étape permet également de détecter un éventuel défaut du chocolat (odeur de papier, d’encre…)

Etape 3

68464654

Casser le chocolat : il doit se casser nettement avec un bruit sec.

Etape 4

58464654

Mettez le carré de chocolat dans votre bouche, croquez une première fois pour casser la matière puis laissez fondre en bouche afin de laisser les arômes se développer. Pendant cette étape vous pouvez légèrement ouvrir la bouche pour aspirer un peu d’air (de même que lorsque vous dégustez un vin)

Etape 5

48464654

Analyser ce que vous ressentez en bouche et la durée des arômes. Plus les arômes persistent plus on dit que le chocolat est long en bouche.

Attention ne pas confondre amertume et acidité. L’amertume est un défaut dans le chocolat. L’acidité par contre est caractéristique du chocolat et elle est particulièrement prononcée pour certaines origines de cacao telle Madagascar. Vous pouvez détecter des arômes de fruits – fruits rouges pour le cacao de Madagascar, de fleurs, d’épices…